Ahhh les Tempos...

Ils sont gros, ils sont laids, ils sont du trouble à monter et démonter, mais ici au Québec, on les adore.

Connus au Nouveau-Brunswick sous le nom de « garage québécoise » (selon mon père), j'ai vite constaté que les abris d’auto temporaires sont TRÈS populaires ici au Québec, et avec raison. Avec une moyenne de 13 jours de verglas et plus de 200 cm de neige par hiver, les gens de Laval et les environs doivent sortir la gratteuse, le balai à neige et la pelle souvent. (Beurk… j’ai mal au cœur juste à lire ma dernière phrase.)

abri auto

Après des années de résistance, j’ai moi aussi finalement décidé de suivre la « vague Tempo ».

Pourquoi?

L’adaptation au travail à distance de 2020, fait qu’on sort les voitures pas mal moins qu’avant.

Donc, finis pour moi les mini crises cardiaques chaque fois que j’entends le déneigeur s’approcher et réaliser que nos deux voitures sont sous une montagne de neige (ou de glace!).

Et fini la panique de déneiger et sortir les voitures rush, en pyjamas, nu-pieds dans mes bottes, pour ensuite retourner chez moi trempe à lavette.

Alors, si vous y pensez aussi, voici 10 choses que vous devez savoir avant d’acheter et installer un abri d’auto temporaire :

  1. Vérifier les règles avec votre municipalité. Les abris d’auto temporaires sont habituellement limités à l’hiver (parce qu'ils sont LAIDS!). Ce qui veut dire que vous allez devoir le monter et démonter chaque année. (Les règles de Laval ici. Les règles de Saint-Eustache ici.)
  2. Faites un essai si vous hésitez. La location peut être une option intéressante si vous n’êtes pas certain que vous allez aimer. Pour un prix d’environ 300$-550$ (simple ou double), vous pourrez avoir un abri auto monté et démonté pour vous sans gros engagement ou investissement.
  3. Choisisez si vous voulez du cheap ou du luxe. Vous aurez le choix de plusieurs modèles en grandeur, mais aussi de qualité. Vous pouvez vous payer du luxe comme la marque Tempo ou Harnois pour 1 700-2 000$. Ces abris auto sont faits au Québec avec des matériaux de qualité supérieure et pourraient durer une trentaine d’années facilement. Sinon, vous pouvez vous acheter un modèle fait en Chine pour 300-900$ (simple ou double) avec des matériaux moins résistants avec des toiles qui peuvent déchirer plus facilement. Prévoyez seulement une dizaine d’années avec ces modèles et évitez les modèles chez Canadian Tire (selon mon installateur).
  4. Prévoyez un entreposage. Vous devrez avoir un endroit suffisamment grand pour entreposer la structure en été. Idéalement un endroit à l’abri des éléments. Pour ce qui est de la toile, vous devriez la nettoyer avec un savon doux, la sécher complètement avant de l’entreposer dans un endroit loin de l’humidité, son pire ennemi.
  5. Assurances. Vos assurances habitation vont normalement vous couvrir si jamais il y avait un dommage à l’abri, ou si l’abri cause un dommage sur le terrain. Vos assurances automobile couvriront un dommage aux autos.
  6. Qui va le monter? Calculer le temps (ou les sous) pour monter et démonter la structure et la toile. Prévoyez une bonne après-midi complète à deux ou trois personnes. Si vous préférez engager, vous trouverez plusieurs entrepreneurs qui le feront à votre place entre 150 -200$ (3-5$/pieds carrés dans les moins chers). Perso, j’ai trouvé qu’engager un professionel en valait largement le casse-tête, ne serait-ce que pour les ancrages solides. Notez qu'un installateur professionnel va surement ajouter plus d'encrage que normalement fournis.
  7. Les encrages. Un des facteurs les plus importants à considérer est les encrages. Vous noterez que certains utilisent des blocs… mais les blocs sont très peu résistant au grand vent. Prévoyez d’ajouter des sacs de sable supplémentaire. De loin supérieurs sont les encrages permanents. Faites affaire avec des professionnels et vous pourrez dormir sur vos deux oreilles. (Voir photo ici-bas de la corde de guide additionnelle, non incluse dans le kit, installée par notre professionnel.)
  8. Qui déneigera le banc de neige? Eh oui, l’abri ne couvrira pas votre entrée au complet. Les municiapité vous exigeront de laisser une bonne marge entre votre abri et la rue, donc prévoyez un banc de neige à ramasser quand même. Si vous prévoyez faire affaire avec un déneigeur, sachez qu’il n’y a pas un énorme rabais entre une entrée complète et seulement le banc de neige.
  9. Faites circuler l’air. Une des façons d’empêcher que votre abri s’envole est de faire circuler l’air est de garder un peu d’ouverture en avant et à l’arrière de votre abri. Si vous avez de grands vents dans votre coin, évitez de fermer les portes.
  10. Choissisez la bonne grandeur. Pour Philippe, c'était un must de ne pas se sentir "pogné". Pour deux autos, dont un VUS, nous avons pris: 20 pieds x 20 pieds. Hauteur libre: 7 pieds 6 pouces, et nous sommes très confortable.

Et pour un point bonus... 11. Sachez que Postes Canada pourrait vous exiger d'acheter une 2e boite aux lettres que vous devrez placer à l'entrée de l'abri. Surtout si celui-ci fait la largeur de votre entrée.

Bon hiver!

Par Chantal Vaillancourt

Laissez-nous un commentaire

  • Ce champ est requis
  • Invalide (ex: 555-666-1234 ou 5556661234)
  • Invalide (ex: H7K 3G4 ou H7K3G4)