Je ne parle pas souvent de la compagnie DuPropio, car honnêtement, je respecte le choix de chacun de décider de vendre par soi-même ou par l’intermédiaire d’un courtier immobilier.

Bien que je ne pense pas que ce soit le meilleur choix pour la grande majorité des vendeurs, je comprends qu’une personne qui vend par soi-même a ses raisons.

Ceci dit, je trouve cela toujours intéressant de revoir les statistiques dans notre secteur sur les performances de ce choix.

Les secteurs de Laval et des Laurentides, mes secteurs de travail principaux, m’intéressent particulièrement. Les statistiques pour ces secteurs démontrent un très faible taux de réussite pour les vendeurs qui choisissent DuProprio.

À première vue, ils détiennent une certaine part non négligeable des propriétés à vendre (environ 10%). Mais la réalité, et où le bât blesse pour eux, c’est qu’uniquement 2-3% des ventes sont faites sans l’entremise d’un courtier immobilier.

DuProprio

Mais pourquoi?

Si le marché immobilier était en feu et que tout se vendait dans le dernier trimestre, pourquoi les gens sur DuProprio ont dû avoir recours à un courtier immobilier après avoir payé et fait une mise en marché avec les pancartes vertes?

En fait, le défi de vendre par soi-même ne signifie pas toujours que les vendeurs font quelque chose de mal. Souvent, ils font une excellente mise en marché à plusieurs niveaux: prix intéressant, home staging, disponibilité pour les visites, etc.

Le problème est qu’ils n’attirent pas un assez gros bassin d’acheteurs.

Et… De qui est composé le gros bassin d’acheteurs détenu par les courtiers?

Immigration Québec 2022

Eh oui, dans notre secteur la quantité d’acheteurs qui arrivent au Québec de pays étrangers et qui ont hâte de s’installer est ÉNORME.

On peut alors se questionner à savoir pourquoi ces acheteurs évitent d’acheter les maisons à vendre sur le site DuProprio, réduisant ainsi les acheteurs potentiels pour ces vendeurs?

C’est simple… Imaginez-vous déménager dans un autre pays, investir toutes vos économies dans une maison sans être accompagné par un courtier local.

C’est presque impensable!

Il suffit d’imaginer Youssef de la Syrie, ou Claudiu de Roumanie, ou Martina du Mexique faire toutes leurs démarches par eux-mêmes, négocier avec un propriétaire dans une langue qu’il/elle ne maîtrise pas encore, avec des constructions et un système légal qui leur sont étrangers? Sans accompagnement?

Non. Et c’est pour cela qu’ils ont habituellement recours à un courtier. Donc voilà le pouvoir de la collaboration entre courtiers immobiliers et la puissance de Centris.ca.

Pour ceux qui pensent que le marché immobilier va « crasher » avec la hausse des taux d’intérêt?

Rappelez-vous que l’inventaire des maisons est encore historiquement à son plus bas et les acheteurs sont encore nombreux.

De plus, le Québec va accueillir plus de 100 000 immigrants en 2022, un nombre record¹. On va les placer où, tous ces gens-là? Dans nos logements super abordables? (Ironie, ici!)

Ça va faire du bien à l’économie, au manque de main-d’oeuvre… Mais ça va encore nuire à DuProprio. Pauvre DuProprio.

Je continue de suivre l’évolution avec attention.

Suivez-moi pour toutes les mises à jour sur l’immobilier et les secteurs de Laval et des Basses-Laurentides.

Chantal

Notes et références
¹ https://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1882723/record-100-000-immigrants-quebec-2022-gerald-fillion-immigration
² https://drive.google.com/file/d/1vBSfZmZ0LcVOUVOW_RAVLjt9GuceuNx_/view
Par Chantal Vaillancourt

Laissez-nous un commentaire

  • Ce champ est requis
  • Invalide (ex: 555-666-1234 ou 5556661234)
  • Invalide (ex: H7K 3G4 ou H7K3G4)