Voici une mise au point pour clarifier ce qui est dit dans les médias concernant le marché immobilier suite au déconfinement. Nous remarquons beaucoup d’informations qui pourraient facilement porter le public à confusion.

Mettons le tout en contexte pour les personnes qui veulent vendre ou acheter une maison bientôt

Commençons par expliquer que veux dire, « le marché est à la baisse »

1. Il a y eu beaucoup moins de VENTES de propriétés en avril et mai.

Pour le mois d’avril, nous étions pour la plupart confinés. Donc très difficile d’acheter une propriété sans pouvoir la visiter ou l’inspecter. C'est normal.

ventes laval

2. Il y a eu beaucoup moins de nouvelles maisons ajoutées au marché

Puisque les courtiers ne pouvaient pas inscrire de nouvelles propriétés, le nombre de nouvelles propriétés a été fortement diminué par rapport à la même période en 2019.

Au grand chagrin des acheteurs.

Ce tableau montre visuellement une reprise d'inscription à la mi-mai.

inscriptions laval 2019 vs 2020

Maintenant, est-ce que les PRIX ont baissé ? Devrait-on s'attendre à une chute des prix ?

Malgré que plusieurs ont vu une baisse de revenu ou carrément perdu leur emploi, les acheteurs sont toujours au rendez-vous.

Pour illustrer la position difficile des acheteurs en ce moment, regardez les statistiques à Laval comme exemple. Il manque à la parution de cet article, 500 maisons à vendre. C'est maintenant une simple question d'offre et de demande.

inventaire de maisons à laval 5 ans

Sur le terrain, on constate encore des offres multiples sur plusieurs de nos propriétés et des délais de vente très courts.

délai de vente laval 2020

Oui les ventes et les inscriptions ont diminué, mais à date, les prix tiennent bon.

Voici une très bonne explication :

Interview avec Dominic St-Pierre, VP Royal LePage Québec.

 

interview Dominic St-Pierre

Notre problème en ce moment est principalement donc qu’il manque de vendeurs.

Les gens ont peur de mettre leur maison en vente pour 4 raisons principales :

  1. Les personnes âgées ne veulent pas aller en résidence (c'est le cas de le dire),
  2. Les vendeurs ont peur de ne pas pouvoir racheter une fois leur maison vendue,
  3. Certains vendeurs croient (à tort!) que le marché va "mal" et choissisent donc d'attendre, et finalement,
  4. Certains vendeurs ont peur d'accueillir des gens contaminés de la COVID chez eux.

Donc, si vous pensez vendre, n'hésitez pas. Nous avons des protocoles stricts pour les visites. C'est le temps de passer à l'action plus que jamais. Vous n'avez presque pas de compétition !

Contactez-nous pour une consultation gratuite et une étude approfondie du marché dans VOTRE secteur.

Par Chantal Vaillancourt
Laissez-nous un commentaire
  • Ce champ est requis
  • Invalide (ex: 555-666-1234 ou 5556661234)
  • Invalide (ex: H7K 3G4 ou H7K3G4)