Finalement tout le monde est au courant qu’il n’a pas suffisamment de maisons en vente pour répondre à la demande.

Surtout quand on entend des histoires de fou comme des d’offres 75 000$ au-dessus du prix demandé fait à minuit le soir et Mononcle Jean et Matante Gilberte qui ont vendu leur maison en 24hr (quand elle n’était pas si hot que ça.)

Qu’est-ce qui se passe?!?!

J’ai fait une vidéo là-dessus avant la pandémie, car c’était déjà un problème. Malheureusement la covid-19 n’a fait qu’aggraver les choses. On a vu moins de maison mise en vente et plus de demande qu’on avait anticipée… mais pourquoi?

Donc voici 5 raisons pourquoi le marché immobilier est rendu complètement FOU

  1. LA PEUR. Plusieurs personnes âgées qui normalement auraient été en résidence cette année ont remis ce projet (et on comprend pourquoi). Ajoutons à ce groupe des gens "à risque" qui ne veulent pas faire entrer des gens chez eux pour faire visiter leur maison.
  2. LE SECTEUR DE LA CONSTRUCTION NEUVE. Une pause sur les mises en chantier de nouvelle construction qui a créé un gros retard dans les nouvelles maisons résidentielles.
  3. LES VENDEURS-ACHETEURS. La situation a surtout affecté les VENDEURS-ACHETEURS. Ces gens qui veulent vendre pour soit acheter plus grand, plus petit, plus neuf, plus loin, etc. Ne voyant rien sur le marché, ils ont trop peur de vendre leur maison et ne pas retrouver ensuite.
  4. L'IMMIGRATION. La forte demande de logement par les gens venant de l’extérieur. Par exemple à Laval depuis quelques années on voit une forte demande de la part des immigrés qui sont venus ici pour acheter une maison. Ils ont un bon comptant et ils ont hâte de s’établir ici. Ajoutons à ceci qu'il ont souvent de plus grande famille que les québecois et ont donc besoin de plus d'espace habitable.
  5. LE MANQUE D'ESPACE. La pandémie a fait en sorte que plusieurs travaillent dorénavant de la maison. Leur maison n’est donc plus adaptée à leur besoin. Quand on est à la maison la plupart du temps, on comment à comprendre les avantages d’avoir plus d’espace et une cour intime.

Voilà comment se résume l'année 2020: plus d'acheteurs, moins de vendeurs.

Les bonnes nouvelles :
Les nouvelles constructions semblent avoir eu un bon rattrapage pour le temps perdu et on commence à voir une bonne tendance de nouvelles inscriptions en aout-septembre. Ce qui va fournir des propriétés à plusieurs acheteurs désespérés.

Je prévois que les prix vont se stabiliser et qu’on va voir beaucoup de nouvelles inscriptions au printemps (et même avant). À suivre !

Par Chantal Vaillancourt
Laissez-nous un commentaire
  • Ce champ est requis
  • Invalide (ex: 555-666-1234 ou 5556661234)
  • Invalide (ex: H7K 3G4 ou H7K3G4)