Interview avec Edith Paluck de Folies Pâtissières à Laval Ouest


En regardant ouvrir une pâtisserie 100% sans gluten dans le cœur de Laval Ouest, plus d’une personne aurait pu lever le sourcil et se demander si cette entreprise avait les reins assez solides pour survivre?

Si vous ne l’avez jamais remarqué, la pâtisserie est nichée dans le coin du centre d’achat au coin d’Arthur-Sauvé et Sainte-Rose ou se trouvait l’ancienne Banque Nationale.

Ouvert depuis le 13 décembre 2014 (eh oui! ça fait déjà plus de 2 ans!), c’est peut-être surprenant, mais il parait que Folie Pâtissière est ici pour rester.

Nous avons suivi le développement du commerce ces dernières années et avons été tellement impressionnés par sa jeune propriétaire que nous avons voulu en parler pour la faire mieux connaitre.
Voici un bout de notre conversation :

Tu as l’air jeune comme entrepreneure? Nous donnerais-tu ton âge?

Bien sûr! J’ai ouvert mon commerce le 13 décembre 2014, et la journée même, j’ai eu mes 25 ans.

Wow, donc tu as juste 27 ans. Bravo! C’est beau de voir des jeunes entrepreneurs!

Ça me fait rire quand les gens font ce commentaire. Moi je trouve qu’à l’âge que j’ai, j’ai beaucoup moins à risquer qu’une personne qui a l’âge de mes parents, par exemple. Si une catastrophe m’arrivait, j’ai toute ma vie pour me rebâtir. Commencer un commerce plus tard dans la vie, c’est plus stressant quant à moi. Donc oui, je trouve que c’est un bel âge pour se partir une entreprise.

C’est quoi les produits que tu offres exactement?

Tartelettes, cupcakes, mousses, pâtisserie, chocolats, biscuits, macarons, pains (mardi et vendredi), café et des gâteaux sur mesures. Et le tout, 100% sans gluten.

Qu’as-tu comme formation?

J’ai suivi une formation de pâtisserie à l’école Hôtelière de Laval et j’ai ensuite travaillé dans le domaine pour 5 ans. J’ai également suivi un cours en lancement d’entreprise au Centre de formation Paul-Émile-Dufresne. J’ai donc appris comment faire un plan d’affaires et toutes les choses qui doivent suivre comme le marketing, la finance, les études de marché, etc.

Donc comment ça va par rapport à ton plan d’affaires initial?

Ça va très bien. La première année était plutôt lente, mais la croissance actuelle est beaucoup plus rapide que prévu donc je suis en train de me rattraper. J’ai passé le cap des 2 ans et je suis toujours là et c’est très encouragement de voir que mon commerce est toujours en croissance.

En parlant de croissance, où trouves-tu tes clients?

Je dirais que le plus gros c’est le bouche-à-oreille. Le domaine du « sans gluten » est particulié dans le sens que les gens s’en parlent beaucoup entre eux. Mon nom sort beaucoup maintenant dans des pages Facebook telles que La Fondation québécoise de la maladie cœliaque ainsi que d’autres Groupes Facebook sans gluten. On parle de moi sans que j'aie à trop m’impliquer. Il y a toujours un client ou une connaissance qui va me mentionner. C’est vraiment le fun, car je n’ai même pas à le faire moi-même!

Ta clientèle est-elle plutôt locale?

La plupart viennent de Laval-Ouest, Fabreville, Ste-Dorothée et Saint-Eustache. Par contre j’ai des clients réguliers aussi loin que Terrebonne et Blainville.

Quel pourcentage de ta clientèle doit vraiment acheter des produits uniquement sans gluten?

Probablement 90% soit pour eux ou pour leur entourage. Malgré cela, j’ai des clients qui depuis le début aiment juste les produits.

Mais ce n’est pas plus cher d’acheter des produits sans-gluten?

Non pas vraiment. Bien que mes confections sont faites à base des meilleurs ingrédients, le plus naturel possible, sans agent de conservation ni saveur artificielle, ils ne sont pas plus chers que les autres pâtisseries du même calibre (ex : Marius et Fanny, Première Moisson, etc.). Je fais donc du « sans gluten » de façon abordable.

Dans ta clientèle, qui a la maladie cœliaque et qui est simplement intolérant au gluten?

C’est difficile à dire, car il y a beaucoup « d’autodiagnostic ». Je dirais environ 50% ont la maladie cœliaque, 40% sont intolérant et le reste n’ont rien.

Le sans-gluten est à la mode d’après toi?

Je ne pense pas que c’est une mode. De plus en plus d’études commencent à faire des liens entre la consommation excessive de gluten et d’autres maladies. Je pense que malheureusement en plus d’en consommer trop, le gluten du blé modifié d’aujourd’hui est très différent du gluten du blé d’il y a 30 ans. Il est plus complexe à digérer en plus d’être dans plusieurs produits. Le gluten étant très abordable, on le met dans tout pour prolonger la durée de produits par exemple. Si l’industrie ne change pas ses habitudes et si nous continuons à en consommer autant, je pense que le problème ne va que s’empirer.

Donc c'est bon pour toi!

Oui d’une façon, mais pas pour les gens. On en a juste abusé un peu trop. Un peu comme le lait et le sucre.

Je suis tellement d’accord. Dis-moi, tu vois quoi comme agrandissement pour Folie Pâtissière dans les prochaines années?

J’aimerais faire un atelier, comme faire des cupcakes, avec des enfants, ou même des adultes. On ne le réalise pas, mais c’est le genre de trucs auxquels ils ne peuvent jamais participer. Peut-être je pourrais agrandir le commerce pour faire quelque chose du genre.

Beau projet! Finalement, parle-nous de Laval-Ouest. Comment as-tu choisi ce quartier?

Je viens de Sainte-Dorothée. J’ai choisi Laval-Ouest, car autant que ce fût plus abordable que Ste-Dorothée, je trouvais cela plus central pour aller chercher une plus grande clientèle. C’était mieux situé.

Et que penses-tu de notre quartier?

Je l’aime beaucoup. Je vois qu’il est vraiment en train de se renouveler. La Reserve par exemple est un bel ajout et montre que nous avons plus que juste du fast food ici. Je vois aussi beaucoup de maisons se faire rénover ou construire. Aussi les gens ici sont très fiers de leur quartier. Je trouve aussi que nous sommes gagnants comme commerçant. On va chercher les gens de l’ouest de Laval au complet ainsi que St-Eustache/Deux-Montagnes. Les clients du quartier me remercient souvent d’être ici. Ils parlent de nous et veulent nous aider pour qu’on y reste. Je trouve ça le fun de voir cette fierté de leurs commerces.


Édith, tu es définitivement un commerce qui rehausse notre quartier. Merci et bonne continuité!

Adresse: 4195 Boulevard Sainte-Rose, Laval-Ouest, QC H7R 1V5

Suivez la page Facebook ici

Visitez le site web ici.

Par Chantal Vaillancourt
Laissez-nous un commentaire
  • Ce champ est requis
  • Invalide (ex: 555-666-1234 ou 5556661234)
  • Invalide (ex: H7K 3G4 ou H7K3G4)