https://youtu.be/4woyncY8qZo

Pourquoi j'ai quitté

Le 10 janvier dernier, Philippe et moi avons pris un avion pour nous rendre en Europe!

Le plan était de rester 4 semaines aux Îles Canaries en Espagne pour travailler à distance dans un climat un ti-brin plus chaud que le Québec.

Souvenez-vous que ça brassait pas mal à Ottawa... Les restaurants étaient fermés et nous étions un peu reconfinés. 😓

Maintenant, vous vous demandez peut-être: pourquoi les Îles Canaries et pas les Caraïbes, par exemple?

Parce que les Îles Canaries ont (ou n'ont pas) 4 choses idéales selon Philippe :

  1. Pas de pluie
  2. Pas d’humidité
  3. Pas de maringouin
  4. Pas de chaleur suffocante

Qu'est-ce que je prévoyais donc faire durant ces 4 semaines? Boire des margaritas et me faire bronzer?  

Philippe travaille à distance comme programmeur, donc lui, il ne se posait pas la question. Mais pour ceux qui me connaissent personnellement, vous savez que j’ai toujours besoin d’un projet.

Mon objectif était donc e prendre les 4 semaines pour faire un projet qui me tenait à cœur depuis un certain temps : bâtir un cours en ligne pour les nouveaux courtiers immobiliers du Québec.

Et non... Bâtir un gros cours en ligne n’est pas un petit défi. Il faut réfléchir à son contenu, écrire, réviser, corriger, filmer, éditer, publier et recommencer. Je savais que j'en avais pour des centaines d’heures.

Sauf que...

Quelque chose de très surprenant s’est produit à mon arrivée. Et je ne m’y en attendais pas du tout. J’ai eu plein de nouveaux clients!

Malgré le fait que mon équipe faisait un gros bout de la job sur le terrain, je devais tout de même faire des évaluations, les stratégies marketing, de la négociation et le côté le plus important, les conseils et le support émotionnel et psychologique qui vient avec une transaction immobilière.  

Donc oui, j’ai vendu et même acheté des maisons à distance en utilisant FaceTime, Zoom et les signatures électroniques. Vive la technologie!

J’ai vraiment les meilleurs clients au monde.

Cela étant dit, je n’avais pas le choix de bâtir mon cours en ligne en même temps, car j’avais déjà vendu le cours à quelques étudiants avant de le bâtir. J’avais un échéancier à respecter.

Je travaillais donc 16 heures par jour.

Après 4 semaines à n’avoir AUCUNEMENT profité de notre destination magnifique, Philippe m’a demandé si je voulais rester 2 mois de plus.  HECK YA!

Nous avons appelé l’agente de voyage (Club Voyages Solerama à Saint-Eustache en passant) pour prolonger notre durée pour le maximum de temps en Europe sans VISA.

3 mois.

Donc voilà l’histoire en gros.

Pourquoi je suis revenue

Pendant ces trois mois sur ces îles paradisiaques, j'ai compris que le bonheur ne découle pas nécessairement d’ nous vivons. Si nos besoins de base sont comblés, je crois que ce qui compte le plus, c'est notre communauté et notre raison d’être.

J'ai aussi constaté que, finalement, on est bien ici au Québec. Ce n’est parfait et on gèle l’hiver, mais que nous avons tout ce qu’il nous faut. Nous sommes dans l’abondance ici. Nous vivons dans un des pays les plus riches et sécuritaires de la planète. Nous avons beaucoup d’eau (souvent trop), de l’électricité pas chère, des jobs en masse et des espaces verts à pu finir.

Donc oui, j’ai quitté le Québec pour 3 mois, mais je suis revenue avec une appréciation renouvelée pour mon pays et mon merveilleux secteur.

En conclusion, si vous connaissez un courtier immobilier qui débute sa carrière, envoyez-le dans ma direction.

Et si vous connaissez quelqu’un qui veut vendre sa maison, eh bien là, vous savez quoi faire.

Hasta la próxima !

Chantal

By Chantal Vaillancourt

Leave a comment

  • This field is required
  • Invalid (ex: 555-666-1234 or 5556661234)
  • Invalid (ex: H7K 3G4 or H7K3G4)